La disparition des dinosaures : les théories autour de ce mystère

La disparition des dinosaures : les théories autour de ce mystère

Contrairement à ce que pourraient penser la plupart d’entre nous, la cause première de la disparition des dinosaures n’est pas une connaissance acquise et incontestable. Il va de soi, en effet, qu’un événement que l’on date à environ à 66 millions d’années de cela peut difficilement être expliqué autrement que par des interprétations parfois approximatives.

Le peu que l’on sait ou que l’on pense savoir de ce phénomène majeur tient à des travaux de géologie et de paléontologie qui, en analysant les résidus de sols et les ossements des dinosaures, sont parvenus à étayer certaines thèses. Des thèses qui ne sont pas nécessairement concluantes mais qui, toutefois, ne se contredisent pas non plus entre elles.

Il n’est pas exclu, en effet, que les dinosaures ne soient pas morts du fait d’une cause précise, mais d’une accumulation de facteurs les ayant menés à leur perte. En attendant des instruments plus précis pour mesurer ce qu’il s’est passé il y a des dizaines de millions d’années, ces théories sur l’extinction des dinosaures font aujourd’hui foi dans les milieux scientifiques.

 

disparition des dinosaures

La thèse de l’astéroïde responsable de la disparition des dinosaures

Depuis que l’on est enfant, on a appris que la première cause de disparition des dinosaures tiendrait à l’impact d’un astéroïde venu percuter la Terre. Les astéroïdes entrent fréquemment dans notre atmosphère mais sont réduits en cendre bien avant d’atteindre le sol. Outre certains débris négligeables, ces comètes ne heurtent que très rarement la planète.

Aussi, il s’en sera fallu d’un immense astéroïde pour que celui-ci, en heurtant la planète Terre, bouleverse l’intégralité de son écosystème. La chute de l’astéroïde ayant frappé la planète il y a de cela 66 millions d’années ne tient pas de la théorie ; cela a été démontré.

Encore aujourd’hui, on peut mesurer l’impact du cratère de Chicxulub au Mexique. Un impact suffisamment conséquent pour que chacun mesure réellement les conséquences induites par ce dernier. Au-delà de l’impact, en effet, l’intrusion d’une pareille masse aura durablement perturbé la biosphère entière de la planète.

En effet, les dinosaures ne sont pas morts sur le coup, mais suite à une longue période s’étant prolongée durant de longues années. Il va se soi que la disparition d’une espèce toute entière n’aurait pu s’accomplir du jour au lendemain.

En bouleversant la géologie locale, l’astéroïde a répandu d’innombrables particules dans l’atmosphère dont les retombées ont affecté toute la faune et la flore à proximité. En effet, avec de pareils déchets minéraux, nombreuses furent les plantes à périr et à ne plus pouvoir repousser. Cela, dans un premier temps, impacta les herbivores. Leur extinction, naturellement, fut progressive. À mesure que s’amenuisaient les ressources à partir desquelles ceux-ci pouvaient subsister, les herbivores, eux aussi, furent progressivement moins nombreux à fouler le sol de cette planète.

 

dinosaure disparition

À terme, les grands carnivores ne purent trouver de quoi se sustenter à leur tour alors que le gibier se raréfiait. Mais au-delà de ce problème lié à la chaîne alimentaire, les particules dans l’atmosphère changèrent progressivement le climat. Il n’a en effet pas fallu attendre l’apparition de l’Homme pour que la Terre connaisse l’effet de serre. Un effet d’autant plus redoutable pour les dinosaures que ceux-ci se trouvaient être des animaux à sang froid.

Une hausse de la température suffit alors à les handicaper. L’air était de moins en moins respirable et les causes de la mort des dinosaures furent ainsi plurielles. La faim, la chaleur et les maladies nouvelles étant alors toutes la résultante de la chute de l’astéroïde. Du moins, le dit-on. Car plus récemment, de nouvelles théories ont commencé à émerger suite aux découvertes de l’activité minérales retracée depuis des millions d’années. L’astéroïde, après tout, n’aurait pas été la cause des causes de l’extinction des dinosaures.


L’hypothèse de volcans responsables de la disparition des dinosaures

Avant que la menace ne vienne de l’espace, la vie était déjà devenue difficile sur Terre. L’astéroïde n’arrangea rien, mais il ne fit que sonner le glas d’une situation déjà désastreuse.

On ne le mesure pas alors que nous luttons contre les émissions de gaz à effet de serre, mais un volcan, à lui seul, génère autrement plus de CO2 que l’activité industrielle combinée de l’humanité entière. Et c’est justement un volcan – et même plusieurs – qui furent à l’origine de la disparition des dinosaures.

C’est notamment le volcan issu des massifs montagneux du Deccan qui serait responsable de ce cataclysme. Sa seule éruption aurait ainsi généré plus de 500 000 kilomètres cube de lave. Un volume simplement ahurissant là où l’éruption la plus récente n’avait pas même occasionné un kilomètre cube en tout.

Même l’éruption du Vésuve n’avait été qu’une poussière comparée à l’éruption d’un volcan d’où jaillissaient les entrailles de la Terre en continu. Avant même que l’astéroïde ne frappa la planète, l’ère des dinosaures s’orientait vers une fin tragique.

L’air aurait été saturé de particules volcanique et les dinosaures ne purent supporter le changement atmosphérique. Leur espèce était devenue impropre à une planète dont ils avaient été les maîtres incontestés durant des dizaines de millions d’années. De quoi faire relativiser le contrôle que l’Homme a de son environnement.

 

dinosaure volcan

Le facteur de l’évolution et de la capacité à s’adapter

Les scientifiques ne s’entendent pas tous sur une théorie en particulier. Beaucoup réfutent le rôle déterminant de l’éruption du Deccan. D’autres mettent notamment l’accent sur la théorie de l’évolution de espèces.

Bien après que les dinosaures aient disparu, des espèces animales ont continué à s’éteindre. Cela tient au fait que seules les espèces les plus à même de s’adapter à leur environnement survivent. Les mammifères succédèrent alors aux majestueux dinosaures car ayant un système de thermorégulation plus abouti.

Toutefois, on ne peut pas dire que les dinosaures aient totalement disparu. Même quand une espèce s’efface, celle-ci subsiste néanmoins car son patrimoine génétique lui survit d’une manière ou d’une autre.


oiseau dinosaure

Les oiseaux, en effets, sont considérés comme les lointains descendants des dinosaures. Les descendants d’espèces ayant pu parvenir à s’adapter à un monde qui, alors, leur était devenu foncièrement hostile.

Et vous ? Quelle théorie vous semble la plus juste et approximative ?

Vous aimerez aussi : 

Jurassic Park : le chef d' œuvre qui a marqué toute une génération
Jurassic Park : le chef d' œuvre qui a marqué toute une génération
Jurassic Park est un film américain qui est sorti en salle de cinéma dans les années 1993 et qui est réalisé par Stev...
En savoir plus
Les accessoires indispensables pour les enfants fans de dinosaures
Les accessoires indispensables pour les enfants fans de dinosaures
Un enfant, quand il aime un sujet spécifique, souhaite généralement ne vivre que dans ce milieu spécifique. Aussi, dè...
En savoir plus
Comment décorer la chambre d'un enfant de 8 ans
Si vous cherchez à refaire la décoration de la chambre de votre enfant, cet article sera un véritable trésor pour vou...
En savoir plus

Laissez un commentaire