Eoraptor lunensis : Tout sur la plus ancienne espèce de dinosaure

Eoraptor -

Eoraptor lunensis : Tout sur la plus ancienne espèce de dinosaure

Zoom sur la plus ancienne espèce de dinosaure jamais découverte: L'Eoraptor. Cette nouvelle espèce fut découverte au Nord-Ouest de l'Argentine.

 

eoraptor

I. La découverte de Eoraptor

Eoraptor, qui signifie « Voleur de l’aube » a été découvert au nord-ouest de l’Argentine dans la formation d’Ischigualasto (Ricardo Martinez en 1991) et fut décrit pour la première fois par Sereno et al. en 1993. Le nom de ces créatures spécifique « lunensis » signifie « habitant de la lune » en référence à la Vallée de la Lune où les fossiles ont étés retrouvés durant des fouilles.

habitat du Eoraptor

II. La plus ancienne espèce de dinosaure

Ce petit animal d’à peine un mètre de long et estimé à une masse de 10kg, est connu pour être le représentant de l’une des plus anciennes espèces de dinosaures connues à ce jour. C’est un saurischien basal avec une longue queue, d’abord considéré comme un théropode carnivore (Sereno, 1995), il est vu désormais comme étant l’un des tout premiers sauropodomorphes (Martinez et al., 2011 ; Sereno et al., 2013) du Carnien (Trias supérieur), un animal au régime omnivore (carnivore et herbivore).

cladiogramme simplifié

III. Les caractéristiques de Eoraptor lunensis

Depuis une étude de 2013 (Sereno et al.) on le considère comme un dinosaure doté d’une bonne capacité à la course, au vue de la longueur de ses tibias, supérieure à celle de ses fémurs. En outre, il était digitigrade, une caractéristique commune à tous les dinosaures et était bipède.

Au niveau de son physique: pas de plumes et une longue queue d'après les Paléontologues. Le crâne des ces animaux est de construction légère, avec de grandes ouvertures nasales. Un « coude » est présent entre le maxillaire et le prémaxillaire de la mâchoire supérieur, caractère que l’on retrouvera plus tard chez des théropodes comme Cœlophysis, Dilophosaurus ou encore Spinosaurus. Les longs os de ce bipède étaient creux, lui conférant ainsi une masse moindre. Eoraptor, comme beaucoup des premiers théropodes, notamment entre la fin du Trias et le milieu du Jurassique, possédait cinq doigts à chaque main, dont les plus longs étaient les numéros I, II et III, possédant des griffes. Ci-dessous une image représentant son squelette argentin reconstitué (vertèbres, crâne, dent, griffe, etc.): 

Ossement Eoraptor

Restes fossiles de Eoraptor

Le débat est resté longtemps ouvert (Et reste ouvert) quant à savoir si le spécimen de l’holotype représente un adulte ou un juvénile, (Sereno, 1993 ; Bonaparte,1996 ; Tykoski, 2005). On le pense surtout omnivore, présentant une hétérodontie avec quelques dents recourbées et dentelées sur le maxillaire, ainsi que des dents en forme de feuille sur le dentaire, comparables à celles des autres sauropodomorphes basaux. S’il se nourrissait de viande, il ne pouvait prendre de très grosses proies entre ses mâchoires, celles-ci ne possédant pas l’articulation coulissante de la mandibule, caractère présent chez les théropodes. Avec 4 dents sur le prémaxillaire et 18 sur le maxillaire, Eoraptor avait une formule dentaire proche de celle de son contemporain carnivore Herrerasaurus.

IV. Son environnement

D'après les paléontologues, Eoraptor vivait dans un environnement chaud et humide de plaines inondables, avec une forte activité volcanique. De grandes forêts d’altitude bordaient les rivières et la végétation se composait principalement de fougères, de prêles et de conifères de grande taille. On sait qu’il y avait au-moins deux grandes saisons, avec notamment de fortes précipitations durant l’une d’elle. Les restes dinosauriens de la formation d’Ischigualasto ne représentent que 6% de ce qui a été exhumé. L’ensemble de la faune locale de la période est avant tout représenté par des tétrapodes nondinosauriens. Thérapsides, rauisuchiens et archosaures comme Saurosuchus représentaient le pendant faunivore des lieux. Les herbivores étaient quant à eux représentés par des rynchosaures comme Hyperodapedon, des aétosaures, des cynodontes (Probelesodon), des dicynodontes kannemeyeriidé comme Ischigualastia et des traversodontidés comme Exaeretodon. Chez les dinosaures on retrouve notamment Herrerasaurus et Pisanosaurus (L’un des tout premiers ornithischiens).

Représentation Eoraptor

Eoraptor Lunensis est donc un témoignage des premiers âges des dinosaures, remontant à une époque où les théropodes n’ont pas encore fait leur apparition, et où les premiers dinosaures carnivores (Herrerasauridae) côtoyaient les premiers sauropodomorphes, qui donneront naissance plus tard au prosauropodes et sauropodes, tandis que les tout premiers ornithischiens prenaient place dans le décor. Une époque où les non-dinosaures représentaient encore la faune la plus remarquable, et ce, jusqu’à la crise d’extinction Trias/Jurassique.

Eoraptor dans son environnement

 Ce prédateur n'est pas les gigantesque Tyrannosaure rex ou Vélociraptor mais c'est tout de même l'un des plus connu du Jurassic World. 

L'article sur ce reptile t'as plu ? Alors n'hésites pas à nous donner ton avis en commentaire !

A bientôt, 

Rex


Laissez un commentaire